1 – L’humanisme (XVIème)
La mythologie, les sentiments, la fuite du temps… Ce sont les sujets les plus abordés par ce mouvement qui place l’Homme au centre de tout. Rabelais, Montaigne et Agrippa d’Aubigné sont les princpaux auteurs de cette période.
2 – Le baroque (XVIIème)
Maniéré, bizarre… Tel le Chafouin dans Alice au Pays des Merveilles, ce mouvement traite des illusions, des apparences en mettant l’accent sur les aspects étranges du monde. Corneille, Saint-Amant sont des auteurs baroques.
3- Les Lumières (XVIIIème)
Non, ce ne sont pas une série de chandeliers. C’est une époque « éclairée » qui mise sur le progrès social et scientifique pour élever l’Humanité. On parle de tolérance, de justice et on lutte contre les fanatismes chez Montesquieu, Voltaire ou Diderot.
4 – Le romantisme (début XIXème)
Une époque où l’on ne dîne pas forcément aux chandelles avec l’élu(e) de son coeur mais où on se rencontre plutôt sur soi et sur ses sensations. Chateaubriand, Lamartine, Musset, Hugo explorent la palette des sentiments, des plus joyeux aux plus pathétiques.
5 – Le réalisme (fin XIXème)
Misère sociale, luttes de classe, poids des traditions… Tels des Robin des bois de leur époque, Zola, Balzac, Stendhal ou Flaubert s’engagent aux côtés des plus miséreux. Leur mouvement s’attache à dépeindre la réalité telle qu’elle est, sans les artifices des périodes précédentes.
6 – Le symbolisme (fin XIXème)
« Une rose qui se fane comme un amour qui meurt… » Et s’il valait mieux suggérer que décrire? C’est l’idée du symbolisme, qui s’épanouit surtout en poésie avec Verlaine, Rimbaud ou Mallarmé, qui dévoilent le monde caché des sens à travers les symboles.
7 – Le surréalisme (XXème)
Envolez-vous pour le pays imaginaire! Les artistes de ce mouvement font appel au rêve, à l’inscoent, à l’imaginaire et utilisent l’art comme instrument de révolte contre la société. Le langage se libère chez des auteurs comme Éluard, Breton, Desnos ou Aragon.