Etudier en Russie

Etudier en Russie

Enseignement

Étudier en Russie, découvrir une autre puissance émergente


Étudier en Russie

 

Les études en Russie sont très certainement une opportunité de se différencier sur le marché des diplômés. La Russie est un pays revenant progressivement sur le devant de la scène économique mondial tout en ayant faits des progrès très importants dans l’enseignement supérieur.

 

Aujourd’hui, de très nombreux chercheurs renommés viennent de Russie, dans des universités s’ouvrant de plus en plus à l’international.

Comme pour la majorité des pays dans le monde, les inscriptions aux universités russes doivent se faire 9 mois avant le départ pour des que votre admission se fassent dans les meilleures conditions, bien qu’il soit possible de postuler plus tard par la suite.Les démarches à effectuer commencent par l’envoi de votre dossier à l’université de votre choix, qui l’examinera par la suite, et donnera ou non son accord pour que vous rejoignez son établissement.

 

Une fois admis, vous pourrez alors faire votre demande de visa étudiant à l’ambassade de Russie.

 

Le dossier d’inscription aux universités russes :


 

Lors de la constitution de votre dossier dans le but de vous inscrire dans une établissement de l’enseignement supérieur russe, vous devez joindre au dossier les documents suivants :

 

  • Une copie de l’ensemble des documents correspondants aux formations acquises (Bac /DUT /Licence…).
  • Une liste des disciplines que vous avez étudiées en anglais et en français, avec un relevé des notes reçues.
  • Une copie de votre passeport français. Si vous n’avez pas de passeport, il faudra entamer les démarches à la mairie dès que possible, le délai moyen étant de 3 semaines, et la demande se faisant sur rendez-vous.
  • Une fiche d’inscription à l’université, souvent fournie sur le site internet de l’université.
  • Les résultats obtenus au test de russe (TRKI), ou certificat obtenus par un organisme reconnus, attestant que vous êtes capable de suivre des cours universitaire en russe.

Il est possible que l’université demande une équivalence officielle en anglais qui doit être fait par l’ENIC-Naric, cependant ce n’est pas systématiquement le cas, et vous pouvez tenter votre chance en envoyant le dossier sans cette traduction officielle. D’autres documents peuvent vous être demandé, notamment attestant de votre état de santé, à vous de voir avec l’université une fois votre dossier envoyé.

 

La réponse de l’université russe :


 

Inscription à une université Russe La durée de traitement de votre dossier dépend des universités et de la période à laquelle vous envoyez votre dossier, mais il faut en moyenne 3 semaines à 3 mois à une université pour répondre à votre demande. Une fois obtenue une réponse positive, vous pourrez alors faire votre demande de visa russe, et commencer à vous renseigner pour un logement étudiant en Russie.

 

Dans le cas d’une réponse négative, pensez à postuler à d’autres établissements si cela n’est pas déjà fait, ou bien dans d’autres pays.

Il existe comme dans la majorité des pays, deux types d’établissements dans l’enseignement supérieur russe. On retrouve l’enseignement supérieur public, à moindre coût, mais aussi l’enseignement privé, qui ne propose pas forcément des formations équivalentes, ni reconnues par l’Etat russe.

 

L’enseignement supérieur public en Russie :


 

Les lycéens russes rentrent à l’université à 17 ans, et s’y préparent en moyenne deux années auparavant, avec un test spécifique d’entrée dans l’enseignement supérieur russe nommée le EGE. Ce test permet de classer les étudiants selon les résultats obtenus, et ainsi distinguer les meilleurs élèves des autres futurs étudiants.

 

Obtenir d’excellents résultats à ce test signifie obtenir une scolarité quasi gratuite, des bourses d’études et un logement universitaire à moindre coût, ce qui permet aux meilleurs étudiants d’étudier en Russie dans des conditions optimales. La Russie favorise donc le mérite, et fait une sorte de pré-sélections relativement tôt. Mais attention, ne pas réussir ce test ne signifie pas arrêter les études ! Les étudiants Russe ayant eu des résultats moyens au test EGE devront juste financer par eux-mêmes leurs études supérieures.

 

L’enseignement supérieur privé en Russie :


 

L'enseignement supérieur en RussieIl existe deux branches dans l’enseignement supérieur privé en Russie, la branche similaire aux universités classiques qui sont reconnues par l’États Russe, et les branches plus technologiques dont les diplômes sont souvent issus de formations courtes, pas toujours reconnues par l’état, mais permettant malgré tout par la suite de rejoindre un cursus universitaire sur concours.

 

Les établissements les plus intéressants sont très certainement les Collèges, héritage du système universitaire américain, qui sont des formations techniques en trois ou quatre ans permettant par la suite de rejoindre une université. On compte aujourd’hui 680 établissements de ce type en Russie.

Les « Technikum » sont la deuxième solution pour préparer des diplômes professionnels. Ceux-ci s’effectuent en deux ans, et prépare à intégrer le marché du travail dans un domaine précis.

 

Les frais de l’enseignement supérieur privé russe vont aujourd’hui selon l’école de 360 euros à plus de 7600 euros pour une année d’études. A vous de trouver l’établissement qui vous convient en terme de formation mais aussi de coût.

 

 

 

Admission et Visa

Le visa étudiant pour étudier en Russie :


Une fois la lettre d'admission de l'université russe reçue par la poste, vous avez une preuve que vous avez été accepté au sein d’un établissement de l’enseignement supérieur. Vous pouvez donc dès à présent commencer les démarches pour obtenir un visa étudiant afin d’étudier en Russie.



Les démarches pour le visa étudiant russe:


L'université va tout d’abord vous envoyer une invitation pour obtenir votre visa étudiant qui va prendre de 6 à 8 semaines à être préparer et à vous parvenir en France. Une fois ce papier reçu, vous devrez vous rendre à l’ambassade de Russie la plus proche afin de faire votre demande de visa, qui va prendre de un jour à deux semaines pour être traitée. Veuillez prendre les documents suivant lors de votre visite à l’ambassade Russe :

Votre passeport
Votre lettre d’acceptation à l’université Russe
Une carte d’identité
Le montant correspondant au coût du visa
Les différents types de visa pour étudier en Russie :


Visa étudiant en RussieIl existe deux types de visa pour étudier en Russie, les visas dit de court séjour et les visas de long séjour. Certains étudiants devront passer le test du VIH pour pouvoir aller étudier en Russie, et ne pourront pas obtenir leur visa si celui-ci est positif. Les visas de court séjour sont délivrés aux étudiants restant sur une période inférieure à 3 mois en Russie, et coûtent en moyenne une soixantaine d’euros. Les étudiants demandant un visa de « court séjour » n’ont pas à passer le test VIH.



Les visas de « long séjour » concernent les étudiants restant 3 mois ou plus en Russie, et coûtent environ 110 euros à l’étudiant. Pour l’obtenir, vous devrez passer le test du VIH, et obtenir un résultat négatif. Dans le cas contraire, impossible de partir étudier en Russie pour une période supérieure à 3 mois.


Une fois la demande de visa effectuée et validée, vous pouvez penser sérieusement à réserver un logement étudiant en Russie, et prendre une assurance santé complémentaire, étant donné que vous avez toutes les chances de partir étudier en Russie, l’ensemble des démarches ayant été faîtes avec succès !

Info Pratique

Trouver un logement étudiant en Russie :


Vous allez avoir le choix entre plusieurs types de logements étudiants lors de votre choix pour vos études en Russie. Si la plupart préfèreront prendre les logements universitaires mis à la disposition des étudiants via l’université, d’autres choisiront de trouver leur logement seul, voir d'être au sein d’une famille d’accueil russe. Chaque choix présente ses avantages et inconvénients, comme nous allons le voir.



Les logements universitaires en Russie :


Les logements fournis par l’université à ses étudiants semblent être un bon choix pour un étudiant international pas forcément prêt à chercher un logement sur place par lui-même, d’autant plus que le coût par mois est dérisoire pour un étudiant français. Il faut compter entre 40 et 60 euros par mois pour un logement universitaire en Russie, l’établissement subventionnant une grande partie du loyer.



Les chambres en revanche ne sont pas individuelles, et se partagent avec un ou deux autres étudiants, ce qui explique leurs loyers attractifs. L’ensemble des autres pièces sont communes, à savoir salle de bains, cuisine, salon et autres salles de loisirs. Les logements universitaires en Russie sont une bonne solution pour les étudiants qui ne sont pas dérangés par la présence continue de quelqu’un d’autre, en revanche, pour ceux ne supportant pas la promiscuité, il est conseillé d’envisager les autres solutions.


Les logements étudiant privés en Russie :
Les logements étudiants en Russie



Les logements étudiants privés sont loués par des particuliers, et prennent quasi-exclusivement la forme de colocation. Selon la taille de l’appartement, vous habitez avec deux à sept étudiants, de nationalité différente, et vous partagez l’ensemble des pièces de l’habitation, à l’exception de votre chambre. Vous pouvez donc bénéficier d’un peu plus d’intimité par rapport à un logement universitaire.Le coût moyen d’un loyer tourne autour des 100 à 200 euros par mois, selon la ville d’accueil.



La Russie n’est pas un pays où le logement représente une dépense importante pour les étudiants internationaux, hormis à Moscou où la ville est même classée devant Paris au niveau du coût des loyers.



Vivre en famille d’accueil Russe :


Une solution des plus immersive dans la culture Russe, la vie en famille d’accueil est très intéressante sur le plan culturel et favorise énormément l’apprentissage de la langue. Vous vivrez constamment avec une famille russe avec laquelle vous serez dans l’obligation de communiquer avec la langue locale. De plus, elles sont connues pour être extrêment chaleureuse et généreuse, ce qui instaure très vite un climat convivial. On peut difficilement faire mieux pour progresser, mais quelques inconvénients existent aussi à ce type de logement.



Si vous devez avoir votre chambre individuelle, vous devrez aussi vous plier aux règles de la famille d’accueil, aux horaires de repas qui vous ont été fixés, et au respect de leur emploi du temps. Toutes les familles n’accepteront pas de vous voir rentrer à 3h du matin, mais cela ne signifie pas que toutes seront contraignantes. La vie en famille d’accueil coûte environ 150 à 250 euros par mois, sachant que les 3 repas quotidiens sont très souvent compris dans ce forfait. En revanche, vous risquez de devoir participer aux tâches ménagères de manière régulière, ce qui ne plaît pas forcément à tous les étudiants, mais qui est un passage obligé de la vie seul ou en famille à l'étranger.



Le choix du logement étudiant en Russie n’appartient donc qu’à vous, et c’est vous qui devrez choisir ce qui vous conviendra le mieux. Une fois le logement obtenu, vous êtes prêt à partir étudier en Russie !

Généralité

Russe
Moscou
146 780 7001 hab.
1 630 milliards de $ + 6,076 %2 (11e)
17 125 191 km2
Rouble
+7
.ru