Etudier au Maroc

Etudier au Maroc

Enseignement

Etudier au Maroc-Le Maroc dispose de 14 universités et divers instituts technologiques répartis sur son territoire. L’enseignement est dispensé en français et en arabe. L’organisation des études sur le mode du LMD (Licence-Master-Doctorat) a été mis en place au Maroc.

Faire ses études au Maroc

Le Maroc, pays chaleureux et attrayant attire de plus en plus d’européens : des étudiants mais aussi des jeunes actifs ou même des retraités. C’est un pays très proche de l’Europe géographiquement et le coût de la vie y est très abordable c’est pourquoi bon nombre d’étudiants décident d’y faire leurs études. Ici, nous avons rassemblé des informations utiles qui vous permettront de vous faire une idée sur ce que faire ses études au Maroc signifie.

Quelles sont les formalités et les démarches pour étudier au Maroc ?

Afin de séjourner plus de trois mois au Maroc, vous devrez obligatoirement vous munir d’une carte de séjour. En effet, le Maroc ne faisant pas partie de l’UE, vous devrez faire plusieurs choses dans les trois mois suivant votre arrivée dans le pays :

  • Trouver un logement
  • Finaliser votre inscription à l’université
  • Demander votre carte de séjour

Pour obtenir une carte de séjour au Maroc, plusieurs documents sont nécessaires, alors assurez vous d’être en possession de tout avant de déposer votre dossier. Il vous faudra :

  • Une attestation d’inscription de votre université d’accueil
  • Une attestation de bourse
  • Votre contrat de bail ou justificatif de domicile (quitus d’eau, d’électricité ou de loyer)
  • Un timbre de 60 DHS
  • photos d’identité
  • Une copie de votre passeport avec la dernière date d’entrée
  • Le formulaire admnistratif à remplir

Une fois demandée, vous n’obtiendrez pas tout de suite votre carte de séjour mais un récépissé vous sera délivré en attendant la carte de séjour. Dernière chose : la carte de séjour est valable un an.

 

L’Université au Maroc

Il existe 14 universités au Maroc, pour entrer dans l’une d’entre elles en tant qu’étudiant étranger, il vous faudra remplir quelques conditions préalables.

De bons résultats scolaires

Si vous souhaitez vous inscrire en Licence, vous devez être titulaire du Baccalauréat (ou équivalent) avec mention. Sachez que vous pouvez aussi optez pour le Baccalauréat international au Maroc. Si vous comptez vous inscrire en Master, vous devez avoir obtenu votre licence avec la mention bien. Et enfin, pour vous inscrire en Doctorat, vous devez être titulaire d’un master, ici, pas de mention nécessaire.

Ne pas passer directement par les universités

Pour vous inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur au Maroc, vous ne devez pas prendre contact directement avec l’université mais passer par l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI). Le dossier qui sera transmis à l’AMCI doit être composé d’une demande de candidature avec les filières et les établissements que vous demandez, un formulaire de candidature qui vous sera fourni et les photocopies de vos notes et diplômes. Une fois votre demande acceptée, vous devrez finaliser votre inscription à l’université premièrement auprès de l’AMCI puis auprès de votre établissement d’accueil.

Comment financer ses études au Maroc ?

Au Maroc, il existe trois différents types de bourse : les bourses classiques, les bourses d’excellence et les bourses de recherche

Dans le cadre des programmes de coopération convenues avec les pays partenaires, des bourses sont attribuées aux étudiants étrangers inscrits dans un établissement publics par l’Agence Marocaine de Coopération Internationale. Le montant mensuel de cette bourse est de 750 Dirhams (soit environ 190 euros) par mois et ce quelque soit la formation choisie.

L’enseignement supérieur et professionnel au Maroc est sensiblement identique au modèle sénégalais ou français. Il est composé d’établissements publics et privés délivrant une formation initiale ou professionnelle.

L’enseignement supérieur marocain est scindé en deux catégories. D’un côté, l’enseignement supérieur est organisé par le Ministère de l’enseignement supérieur. Il forme des cadres de niveau bac + 3 à bac + 8. De l’autre, le Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle propose un enseignement professionnel visant à former des techniciens spécialisés en 2 ou 3 ans après le bac.

Il existe des établissements privés dans les deux catégories d’enseignements. L’enseignement supérieur comprend des universités, des écoles et des Instituts technologiques.

Grâce à une récente réforme, les études sont organisées sur le modèle LMD : Licence en 3 ans, Master en 5 ans et Doctorat en 8 ans. Une année universitaire compte 2 semestres. A noter : la formation dans les établissements publics est gratuite.

Les universités

Il existe 14 universités réparties sur la totalité du territoire. Les domaines d’études sont l’enseignement originel, le droit et l’économie, les lettres, les sciences, la médecine, les sciences d’ingénieur, le commerce et la gestion, les sciences de l’éducation et la traduction.

Les écoles d’ingénieurs

En plus de ces universités, il existe comme ici des écoles d’ingénieurs. Elles se distinguent par une sélection par concours à l’entrée et un effectif réduit. Les études se déroulent sur 5 ans et débouchent sur un diplôme d’ingénieur d’Etat. On trouve deux catégories d’écoles d’ingénieurs : les écoles admissibles après le bac et d’autres admissibles après un bac +2.

Les premières possèdent un cycle préparatoire intégré. On peut citer l’Ecole Nationale de l’Agriculture de Meknès (ENAM), l’Ecole Nationale Forestière d’Ingénieur (ENFI), les Ecoles Nationales des Sciences Appliquées (ENSA), l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM).

La deuxième catégorie regroupe 11 écoles participant au Concours National Commun, organisé chaque année par la Direction de la Formation des Cadres (DFC). Parmi elles, nous pouvons citer l’Ecole Hassania des Travaux Publics (EHTP), l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs (EMI) et l’Ecole Supérieur des Industries du textile et de l’Habillement (ESITH). Notons qu’à partir de la rentrée 2012, l’ENSA et l’ENSAM feront partie de ce groupe.

Les CPGE

Afin d’intégrer plus facilement ces écoles, ils existent des Centres de Préparation aux Grandes Ecoles (CPGE). Ils recrutent sur dossier et préparent en deux ans aux concours d’entrée aux Grandes Ecoles.

Les écoles de commerce et de gestion

Côté commerce, il existe 9 écoles nationales de commerce et de gestion (ENCG). Elles forment en 5 ans des cadres dans les domaines du commerce et de la gestion, débouchant par exemple sur des métiers de la finance, de la comptabilité et des ressources humaines. Parmi elles, nous pouvons citer HEC Maroc, Sup de Co Marrakech, Al Akhawayn, ESIG, etc..

La formation des cadres

Le Maroc a développé un réseau assez important d’établissements de formation des cadres, réparti sur l’ensemble du territoire national. Cette formation est assurée selon les compétences suivantes : Des établissements scientifiques et techniques, des établissements juridiques économiques administratifs et sociaux, des établissements pédagogiques, 6 Ecoles Normales Supérieures, 2 Ecoles Nationales Supérieures d’Enseignement Technique (ENSET), le Centre de Formation des Inspecteurs de l’Enseignement et le Centre d’Orientation et de Planification de l’Education (COPE). L’accès à certains établissements se fait par voie de concours d’admission, de sélection ou d’entretien personnel.

Retrouver toutes les formations et les filières proposés sur le site du Département de l’Enseignement supérieur et celui du Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle

Admission et Visa

Le gouvernement marocain offre chaque année des quotas de places pédagogiques avec ou sans bourse dans les établissements publics marocains d’enseignement supérieur au profit des candidats des pays partenaires. Présentation des dossiers de candidature Les candidatures à une inscription au Maroc sont soumises par voie diplomatique à l’AMCI, selon les termes et dans les délais communiqués chaque année par l’Agence aux représentations diplomatiques marocaines à l’étranger et aux Ambassades accréditées à Rabat. Seuls peuvent bénéficier d’une inscription, et éventuellement d’une bourse d’étude du gouvernement marocain, les candidats proposés officiellement et dont les dossiers sont retenus par l’AMCI.
Examen et sélection des dossiers L’examen et la sélection des dossiers se fait par l’AMCI, éventuellement avec les représentants désignés par les autorités compétentes des pays bénéficiaires, conformément aux quotas et aux critères préalablement arrêtés. La liste des candidats retenus ainsi que les filières qui leur sont accordées sont communiquées par voie diplomatique. Documents constitutifs du dossier de candidature Le dossier de candidature doit comporter obligatoirement les documents suivants :
• Une demande du candidat indiquant, par ordre de préférence, les filières et les établissements demandés et mentionnant clairement ses coordonnées. (Adresse, Téléphone, Email).
• Le formulaire de candidature, à télécharger du Site Web de l’AMCI, dûment rempli et accompagné des pièces suivantes en 2 exemplaires : • Une photocopie certifiée conforme de l’attestation du baccalauréat;
• Une photocopie certifiée conforme du relevé des notes du baccalauréat ;
• Un extrait d’acte de naissance ;
• Une photocopie du passeport;
• Un certificat médical délivré par les services de la santé publique attestant l’aptitude physique du candidat et certifiant qu’il n’est atteint d’aucune maladie contagieuse ou aiguë ou porteur d’une pandémie (Le candidat pouvant être astreint à une contre visite dès son arrivée au Maroc) ;
• 2 photos d’identité récentes en couleur comportant au verso les nom, prénom et nationalité du candidat ;
• Les candidats pour le 3ème cycle doivent fournir, en sus des documents précités, des copies certifiées conformes de leurs diplômes de formation supérieure, des relevés des notes et des programmes d’études poursuivies ainsi qu’un exemplaire de mémoire/thèse de fin d’études.
• Les candidats au cycle de doctorat doivent fournir également un projet de thèse de doctorat. N.B. : Les dossiers incomplets ne sont pas pris en considération. * Conditions générales d’admission Cycle normal La sélection des candidats bacheliers se fait en fonction de la qualité académique de leurs dossiers, des conditions d’admission requises pour les formations demandées, des filières ouvertes et des places pédagogiques disponibles.
Les conditions d’âge varient, selon les établissements, entre 18 et 23 ans. Pour les inscriptions dans les classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs, les écoles et instituts supérieurs des sciences agronomiques, vétérinaires et d’architecture et les facultés de médecine générale et de médecine dentaire, les candidats doivent être titulaires du baccalauréat de l’année d’inscription avec au moins la mention «Bien». Pour les autres filières, le baccalauréat doit être obtenu au titre de l’année d’inscription et dans certains cas de l’année précédente avec au moins la mention «Assez Bien». Mastère, 3ème cycle et Doctorat Les candidats pour le mastère et le 3ème cycle doivent être titulaires d’un diplôme d’études supérieures (Bac+3, +4 ou +5) dans la filière demandée avec mention «Très Bien » ou « Bien». Les candidats au cycle de Doctorat doivent être titulaires d’un diplôme d’études supérieures dans la filière demandée ou d’un diplôme équivalent donnant accès aux établissements concernés. N.B. : Dans certains cas, l’inscription définitive dans les établissements d’enseignement supérieur au Maroc est conditionnée par la présentation d’une attestation d’équivalence du diplôme obtenu ou du diplôme national requis, conformément au Décret n°2-01-333 du 20 Rabii I 1422 (21juin2001) relatif aux conditions et à la procédure de l’octroi des équivalences de diplômes de l’enseignement supérieur. Les dossiers des candidats répondant aux conditions générales et présélectionnés par l’AMCI sont soumis, pour attribution, aux commissions scientifiques des établissements de formation concernés. Le français est la langue véhiculaire dans la majorité des établissements de formation au Maroc, notamment dans les filières scientifiques et techniques. De ce fait, et dans le cadre des programmes de coopération arrêtés avec certains pays non francophones, les candidats de ces pays suivent, au titre de leur première année au Maroc, une formation de mise à niveau en langue française à la Faculté des Sciences de l’Education à Rabat, au terme de laquelle, ceux déclarés admis aux examens écrits et oraux sont orientés vers les filières de formation proposées conformément aux conditions requises et en fonction des disponibilités en matière des places pédagogiques. Modalités de réinscription, de changement d’établissement, de filière ou de ville Réinscription La réinscription dans l’établissement de formation est normalement effectuée par l’étudiant à la fin de chaque année académique. Tous les étudiants étrangers inscrits dans les établissements publics au Maroc et devant poursuivre leur formation au titre de l’année académique suivante sont tenus de compléter leur dossier à l’Agence Marocaine de Coopération Internationale par les documents suivants:
• Avant le 10 août de chaque année: Copies certifiées conformes de l’attestation de résultat de fin d’année et du relevé des notes obtenues.
• Avant le 30 septembre: 2 copies certifiées conformes de l’attestation de réinscription au titre de l’année académique considérée. N.B.: La fourniture de ces pièces conditionne le renouvellement de la bourse de l’AMCI, et permet la mise à jour des dossiers et l’établissement des attestations administratives délivrées par l’Agence. Changement d’établissement, de filière ou de ville Les étudiants étrangers, régulièrement inscrits dans les établissements publics de formation, peuvent demander le changement d’établissement, d’orientation ou de ville au titre de l’année suivante. Seules sont prises en considération les demandes formulées pour les raisons suivantes :
• Changement de spécialité/option à condition que celle-ci ne soit pas dispensée dans l’établissement d’inscription d’origine, d’une part, et que le changement demandé entre dans le cadre de la continuité des études dans la filière et dans le cycle de formation considéré (étudiant admis à passer aux classes supérieures), d’autre part.
• Changement d’établissement pour les étudiants déclarés exclus, pour des raisons pédagogiques, de certains établissements de formation dont le règlement des études ne permet pas le redoublement.
• Changement de ville pour des raisons de santé, sous réserve de présenter un dossier médical et de l’avis favorable du responsable du Centre Médico-social de l’A MCI. Modalités de Transfert • Les étudiants inscrits dans des établissements universitaires (Facultés, ENCG, ENSA, ENSAM, EST, école de traduction) désireux de s’inscrire dans un autre établissement universitaire doivent remplir soigneusement l’imprimé de demande de transfert d’inscription, à retirer auprès des services concernés au sein de leur établissements d’inscription ou de l’université. L’imprimé doit porter l’avis favorable et le cachet de l’établissement d’inscription d’origine et, si possible, de celui d’accueil.
• Les étudiants inscrits dans les établissements d’enseignement supérieur ne relevant pas des universités doivent remplir l’imprimé de demande de transfert d’inscription mis à leur disposition auprès du Département de la Formation des Cadres de l’AMCI. Ils peuvent également le télécharger de son site web. Les dossiers doivent comprendre les documents suivants en deux exemplaires et parvenir à l’Agence avant le 20 août de chaque année:
• Imprimé de demande de transfert d’inscription dûment rempli,
• Lettre de motivation et justificatif(s),
• Copie de l’attestation du résultat et du relevé de notes de fin d’année académique écoulée. Les demandes de changement doivent être introduites par le biais des Ambassades des pays d’origine à Rabat. Le changement d’établissement, d’orientation ou de ville reste tributaire de l’accord préalable de l’AMCI, de l’accord définitif de l’établissement de formation demandé et de l’autorisation des départements ministériels concernés. Les dossiers de demande de transfert d’inscription des établissements de formation professionnelle vers les établissements universitaires ainsi que les transferts d’inscription vers les établissements à accès régulé ne sont pas considérés. Note importante Les étudiants ayant terminé leurs études au Maroc doivent rejoindre leurs pays au terme du cycle d’étude pour lequel leur candidature avait été acceptée. Toute demande de prolongation d’études ou de formation au Maroc ne peut être examinée qu’après approbation de l’AMCI et des autorités compétentes de pays d’origine, et dans la limite des places disponible dans le cycle et la filière considérés.

Pour une inscription sur place :
Veuillez vous présenter dans l'un des centre de l'école ou université choisie muni des pièces suivantes :
Pour une inscription en première année
3 copies légalisées du baccalauréat et des bulletins de notes du baccalauréat;
1 photocopie de la Carte d’Identité Nationale;
5 photos (Format CIN);
5 grandes enveloppes et 5 timbres.
Pour une inscription en 2e, 3e et 4e année
3 copies légalisées du baccalauréat et des bulletins de notes du baccalauréat;
3 copies légalisées des diplômes ou attestations de réussite des années après le Bac;
3 copies légalisées des bulletins de notes des années après le Bac;
1 photocopie de la Carte d’Identité Nationale;
5 photos (Format CIN);
5 grandes enveloppes et 5 timbres.
Pour une pré-inscription en ligne:
POUR UNE PRE-INSCRIPTION EN LIGNE
Avant d'entamer la procédure de pré-inscription en ligne, veuillez préparer les éléments suivants :

Numéro de la carte d'identité nationale (CIN) ou numéro de passeport (pour les étudiants internationaux)
Diplômes
Plus infos , contactez 88 628 00 91

Info Pratique

Dans les grandes villes comme Casablanca, Agadir ou Marrakech, le loyer variera entre 700 et 800 euros pour un appartement de 100m2 auquel s'ajouteront entre 150 et 200 euros supplémentaires s'il est meublé.
L’immobilier :
Au Maroc comme partout, le prix du mètre carré varie selon la localisation du bien, du type de bien et des prestations qui peuvent l’accompagner. Ainsi malgré la hausse des prix de l’immobilier, les prix d’achat et de location sont beaucoup plus abordables qu’en France, pour des superficies plus importantes et tout autant de prestations accompagnant le bien : conciergerie, agent de sécurité, piscine…

Dans les grandes villes comme Casablanca, Agadir ou Marrakech, le loyer variera entre 700 et 800 euros pour un appartement de 100m2 auquel s’ajouteront entre 150 et 200 euros supplémentaires s’il est meublé. Si les prix ont augmenté dans ces villes est fortement liée au fait que de plus en plus de marocain privilégie la location saisonnière de courte durée.
Plus d'infos , contactez 88 628 00 91

Généralité

Arabe
Casablanca
3 848 242 d'habitants
109,201 milliards USD
446 550 km2
Dirham marocain (MAD​)
+212
.ma