Etudes Après 3iéme

Etudes après la 3ème
COMMENT SONT ORGANISEES LES ETUDES APRES LA CLASSE DE TROISIEME ?
L’enseignement secondaire général et l’enseignement secondaire technique
Le conseil Interministériel du 09 Décembre 1993 a exploité les conclusions de la Concertation Nationale sur l’Enseignement Supérieur. Une commission avait réfléchi sur la réforme de l’examen du Baccalauréat et à l’issue de ses travaux, trois grandes séries ont été retenues :
Langues et Sciences Sociales :
Option L1 : Langues et civilisations anciennes L1a / L1b
Option L’1 : Langues et civilisations modernes
Option L2 : Sciences Sociales et Humaines
Sciences et Techniques :

  • Options Scientifiques :

Option S1 : Sciences exactes
Option S2 : Sciences expérimentales
Option S3 : Sciences et techniques
Option S4: Sciences et Technologie de l’Agriculture et de l’Environnement
Option S5: Sciences et Technologie du Produit Agroalimentaire
Sciences et Techniques :

  • Options Techniques :

Option T1:Fabrication mécanique
Option T2: Électronique et Électrotechnique
Option F6 : Chimie
Gestion et Sciences Économiques :
Option G : Techniques Quantitatives d’Economie et de Gestion
NB : Depuis 2012, le Gouvernement du Sénégal s’est engagé dans une réforme en profondeur de certains de ses Baccalauréats notamment le Bac Technique (T1, T2 et G).
Dans ce sillage, le choix des compétences à faire acquérir aux élèves a été orienté par la prise en compte des exigences telles que :
le développement durable ;
le développement humain ;
la veille technologique ;
la nécessité de l’harmonisation des curricula de formation et des diplômes (Système LMD) pour créer des passerelles et favoriser la mobilité des ressources humaines
Toujours est-il que, la spécificité des disciplines et la diversité des compétences à intégrer ont été respectées, tout comme l’interdisciplinarité et la transversalité de certaines de ces compétences.
D’ailleurs cette réforme qui est toujours en cours a institué les Sciences et Technologies de L’Economie et de la Gestion (STEG) en remplacement à la série Techniques Quantitatives d’Economie et de Gestion (Série G) et les Sciences et Technologies de l’Industrie pour le Développement Durable (STIDD) en remplacement aux séries Techniques (T1 et T2).
La dite reforme devait entrer en vigueur depuis octobre 2015. Pour le moment ce n’est la réforme de la série STEG qui est effective.
L’enseignement secondaire franco-arabe
L’enseignement arabe constitue une des composantes du système éducatif sénégalais. Le Gouvernement du Sénégal a élaboré le Programme d’Amélioration de la Qualité de l’Équité et de la Transparence (PAQUET_2013-2025) dont l’ambition est de mettre en place « un système d’éducation et de formation équitable, efficace, efficient, conforme aux exigences du développement économique et social, plus engagé dans la prise en charge des exclus, et fondé sur une gouvernance inclusive, une responsabilisation plus accrue des Collectivités locales et des acteurs à la base ».
De tels objectifs ne sauraient être atteints sans une prise en charge adéquate de l’enseignement arabo-islamique, dans toute sa dimension.
Pour un meilleur pilotage de l’enseignement arabo-islamique, le Ministère de l’Éducation nationale depuis quelques années a entamé des réflexions autour de la question de la réorganisation de l’enseignement arabe, de la certification, de l’adoption d’un programme commun, ainsi que de l’organisation du baccalauréat option « langue arabe et études islamiques ».
Ceci a été matérialisé par le décret 2013-913 portant modification du décret 2000-586 du 20 juillet 2000 modifiant et complétant le décret 95-947 du 18 octobre 1995 portant organisation du baccalauréat. Pour des questions de justice et d’équité et après une forte demande sociale portée par le collectif national des écoles franco-arabes et l’Institut Islamique de Dakar, trois séries du baccalauréat «langue arabe et études islamiques ” ont été retenues :
Littératures et civilisations arabe (LA)
Mathématiques et Sciences physiques (S1A)
Sciences expérimentales (S2A)
IMPORTANT : Les élèves des établissements franco-arabes publiques du moyen secondaire font les mêmes disciplines que ceux de l’enseignement général. Il n’y a que la matière langue arabe et l’éducation religieuse qui sont spécifiques.
Les élèves titulaires d’un Bac franco-arabe peuvent être orientés dans toutes les universités sénégalaises et instituts privés d’enseignement supérieur.
II.LES SERIES D’ENSEIGNEMENT

  1. LES ÉTUDES EN LANGUES ET SCIENCES SOCIALES :

Pour qui ?
Elles conviennent à des élèves ayant un bon niveau de maniement de la langue Française qui est non seulement la langue d’enseignement mais elle constitue une partie importante du programme.
Il faut aimer lire, car la culture individuelle est importante dans ces domaines. Il faut avoir le goût pour l’apprentissage des langues étrangères.
Et après le Bac ?
Les études secondaires littéraires débouchent après sur des études complémentaires à l’Université sur les carrières de l’enseignement [Faculté ou Unité de Formation et de Recherche (UFR) de Lettres et Sciences Humaines], les carrières juridiques (Faculté ou UFR des Sciences Juridiques et Politiques), les carrières de l’information et de la communication, mais aussi sur les carrières administratives, sociales, artistiques, etc.

Quelles sont les matières dominantes des séries ?
Français – Philosophie – Latin – Grec ou Arabe classique
Français – Philosophie – LV1 – LV2
Français – Philosophie – Histoire -Géographie – LV2
  1. LES ÉTUDES EN SCIENCES ET TECHNIQUES :

Pour qui ?
Elles conviennent à des élèves ayant un très bon niveau en classe de Troisième dans toutes les matières scientifiques (Mathématiques, Sciences physiques, Sciences de la Vie et de la Terre), capables de fournir des efforts soutenus dans le travail scolaire et ayant du goût pour les activités manuelles (séries technologiques), ou celles nécessitant la réflexion sur les phénomènes de la nature.
Et après le Bac ?
Les Options de S1 et S2
Elles débouchent après des études complémentaires sur :
l’enseignement et la recherche (Faculté des Sciences et Techniques ou Unité de Formation et de Recherche de Sciences Appliquées et Technologie) ;
la Médecine et la Pharmacie (Faculté de Médecine, Pharmacie et Odontostomatologie) ;
le commerce ;
l’économie et la gestion des entreprises (Faculté ou UFR des Sciences économiques et de gestion) ;
les carrières scientifiques et techniques liées à l’agriculture, l’industrie (Écoles d’ingénieurs, Écoles Supérieures de Formation Professionnelle).
NB : L’âge maximum d’entrée au département de Médecine est de vingt (20) ans. Pour la Pharmacie et l’Odontostomatologie (Chirurgie dentaire) l’âge maximum requis est de 22 ans.
L’option S3 :
Débouche après des études complémentaires vers toutes les carrières scientifiques et techniques sans exclusive (Faculté des Sciences et Techniques, UFR de Sciences Appliquées et Technologie, mais aussi et surtout, toutes les écoles d’ingénieurs.

Quelles sont les matières dominantes des séries ?
Mathématiques et Sciences physiques
SVT, Sciences physiques et Mathématiques ;
Mathématiques, Sciences physiques et Construction mécanique
SVT, Sciences physiques, Mathématiques et phytotechnique

SVT, Sciences physiques, Mathématiques et Techniques de transformation et de conservation des produits agroalimentaires ;
ex T1 : Mathématiques, Mécanique, Construction mécanique, Analyse de fabrication et Étude d’outillage ;
ex T2 : Mathématiques, Électronique / Électrotechnique, Construction électrique, Schémas-automatisme et informatique.
LES ÉTUDES EN SCIENCES ET TECHNIQUES AGRICOLES : S4 /S5
Les enseignements sont répartis en trois modules :
Enseignement général :
Mathématiques, Sciences Physiques, Sciences de la Vie et de la Terre
Enseignement technique :
Écologie/Environnement, Zootechnique(S04), Technique de transformation et conservation de produits agroalimentaires, Microbiologie (S5)
Formation pratique : Phytotechnique (S04) Biochimie (S5)
4.ÉTUDES EN SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L’INDUSTRIE POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE (STIDD) ex SERIE T
Pour les options technologiques (séries STIDD1 et STIDD2)
Les matières dominantes sont les mathématiques, la Physique-chimie et les Enseignements technologiques selon la spécialité retenue Génie mécanique ou Génie électrique.
Et après le Bac ?
Après un baccalauréat technique (STIDD1, STIDD2), leurs titulaires peuvent entrer directement dans la vie active ou bien poursuivre des études vers les écoles d’ingénieurs ou de techniciens supérieurs liés à la spécialité suivie, ou dans les universités de Thiès, Bambey ou Ziguinchor.

  1. LES ÉTUDES EN SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L’ECONOMIE ET DE LA GESTION : SÉRIE STEG

Quelles sont les matières dominantes de la série ?
Les matières dominantes en série STEG sont : Mathématiques, Gestion Comptable et Financière et Sciences Économiques et Sociales.
Après le Baccalauréat STEG, les élèves peuvent entrer directement dans la vie active ou bien poursuivre les études à l’université (Faculté/UFR des Sciences Économiques et de Gestion) ou dans les Écoles supérieures de gestion ou de commerce. Le nombre très limité de lycées techniques à caractère commercial rend difficile la sélection des élèves qui demandent une orientation dans cette série.
Ainsi la commission nationale pour l’orientation en seconde technique sélectionne les candidats qui ont réalisé de bonnes performances en classe de troisième (une bonne moyenne) et qui ont un assez bon niveau en mathématiques.
III.LA PROCÉDURE D’ORIENTATION EN SECONDE
L’admission en classe de Seconde est fondée sur le travail régulier et contrôlé de l’élève tout au long de l’année : elle prend en compte sa moyenne annuelle obtenue et sa conduite.
Ces principes président en fait au passage en classe supérieure pour toutes les classes du secondaire.
Conditions d’admission
Pour être orienté, l’élève doit remplir les conditions suivantes :
Obtenir une moyenne annuelle supérieure ou égale à 09,5 sur 20 ;
Obtenir le Brevet de Fin d’Études Moyen(BFEM) ;
Avoir l’avis favorable du Conseil de classe fondé sur les performances, la conduite et l’assiduité ;
Être âgé de 19 ans au maximum au 31 décembre de l’année en cours (année effective de la classe de troisième).
Toutefois, ces dernières années, un élève ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10 sur 20 et ayant malheureusement échoué au BFEM peut être proposé à l’orientation au même titre que celui qui a rempli les conditions précédentes.
Des circulaires des Ministères concernés par l’orientation en seconde sont produites et diffusées au besoin pour préciser les conditions d’admission en classe de seconde générale ou technique ou s’il existe des mesures transitoires d’admission en seconde.
Les élèves du public sont orientés en priorité.
Les élèves des Centres de Sauvegarde sont admis dans les mêmes conditions que les élèves du public sous réserve de présenter leurs dossiers à l’Inspection d’Académie.
Il en est de même pour ceux du privé admis au premier groupe au BFEM. Quant à ceux du second groupe, ils seront orientés dans la limite des places disponibles et par ordre de mérite attesté par la moyenne annuelle obtenue durant l’année de la classe de troisième.
Ne peuvent être orientés pour le public et pour le privé que les élèves de troisième.
Les élèves ayant obtenu le BFEM en classe de quatrième sont admis en classe de seconde dans les mêmes conditions que leurs autres camarades admis au second groupe mais sur proposition de leur établissement.
Dossier d’orientation
Le livret de baccalauréat dûment rempli
Un extrait de naissance
Une enveloppe timbrée portant l’adresse du candidat
Une communément appelée fiche d’orientation.
Elle doit être soigneusement remplie et doit comporter les propositions du Conseil de classe et les vœux exprimés par les parents et l’élève. La fiche doit être signée et datée par le Chef d’établissement qui doit indiquer le groupe (premier ou second) où l’élève a réussi au BFEM.
L’élève veillera à indiquer ses options en classe de seconde :
Préciser sa (ses) langue(s) vivante(s)
La LV2 en GC (grand commençant) ne concerne que l’élève qui n’avait pas de deuxième langue vivante
Le lycée polariseur (lycée auquel sont reliés tous les CEM environnants)
Le lycée demandé par les parents.
Les fiches d’orientation sont remises à tous les élèves de troisième qui doivent les remplir et les retourner à leur établissement à la date indiquée par le Chef d’établissement.
Les établissements sont tenus d’envoyer un bordereau d’envoi signé et daté, avec accusé de réception de l’Inspection d’académie, les listes nominatives des élèves admis au premier groupe et au second groupe par ordre de mérite, avec indication de la moyenne annuelle obtenue par l’élève et la décision du conseil de classe. Les dossiers d’orientation sont transmis par les chefs d’établissements aux Inspections de l’Éducation et de la Formation.
Les élèves nouvellement orientés en seconde pourront s’inscrire dans l’établissement d’accueil dès réception de l’avis d’orientation.
Les Commissions d’Orientation
L’Orientation vers l’Enseignement secondaire général est assurée par des commissions régionales, départementales ou zonales selon les académies sous la direction technique des CAOSP.
Ces commissions régionales, départementales ou zonales se réunissent habituellement après les travaux de la Commission Nationale d’Orientation de l’Enseignement Technique (CNOT).
Cette dernière se réunit habituellement dans la première quinzaine du mois d’août et s’occupe de l’orientation vers les séries de l’Enseignement Technique (S3, S4, S5, F6, STIDD1ex T1, STIDD2 ex T2 et STEG ex G).
Vu le petit nombre de lycées techniques dont dispose le pays (généralement plus de candidats que de places), les élèves sont orientés en fonction des places disponibles et des critères d’excellence. Pour ceux qui n’auront pas été orientés par la CNOT, leurs dossiers sont retournés aux commissions de leur académie qui se chargeront de les orienter dans l’enseignement général.
NB : Dans le cadre de la promotion des sciences, le lycée d’excellence scientifique de Diourbel a été ouvert en 2016 pour accueillir les meilleurs élèves des séries scientifiques.
Peuvent être sélectionnés, les filles et les garçons, élèves de la classe de troisième(3ème) de l’Enseignement moyen de nationalité sénégalaise, âgé(e)s de 17 ans au plus au 31 décembre de l’année en cours et ayant rempli les conditions suivantes :
ne pas avoir doublé une classe du cycle moyen ;
avoir obtenu, en classes de quatrième et troisième une moyenne annuelle au moins égale à 15/20 dans chaque discipline scientifique ;
avoir obtenu, en classes de quatrième et troisième, une moyenne générale annuelle au moins égale à 14/20.
Le nombre de places mises en compétition est souvent limité et l’école est sous le régime de l’internat
Galerie :

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Articles Similaires

Laisser un commentaire

BOURSES MAROC

Dans les grandes Ecoles Privées de Formation du Maroc

Je m'inscris

Etudiez à l'étranger

Dans les plus GRANDES UNIVERSITÉS du Monde


France – Canada – USA – Maroc – Egypte – Turquie – Belgique

Nous Suivre

A LA UNE

Bourses
Auto Ecole

Obtenez rapidement votre permis de conduire en bénéficiant d'une bourse offerte par le COE.

Nos Catégories