Concours,Bourses,Emplois & Stages et Epreuves de concours du Sénégal

Concours,Bourses,Emplois & Stages et Epreuves de concours du Sénégal

Chargé de Logistique(CDD)

https://coesenegal.com/charge-de-logistiquecdd/

Ingénieur Agronome

https://coesenegal.com/ingenieur-agronome/

Caissier / Flat Officer

https://coesenegal.com/caissier-flat-officer/

Coordinateur Technique

https://coesenegal.com/coordinateur-technique/

STAGIAIRE COMMUNICATION & DESIGN

https://coesenegal.com/stagiaire-communication-design/

Concours D’entrée 2021 à l’Ecole De L’Armée De L’air Du Sénégal

https://coesenegal.com/concours-dentree-2021-a-lecole-de-larmee-de-lair-du-senegal/

Concours au Sénégal

https://coesenegal.com/concours-au-senegal/

RETRAIT DES ENFANTS DE LA RUE

https://coesenegal.com/retrait-des-enfants-de-la-rue/

Concours d’entrée à l’école de l’armée de l’air EAA 2021 Sous Officiers

https://coesenegal.com/concours-dentree-a-lecole-de-larmee-de-lair-eaa-2021-sous-officiers/

Concours Unique d’Entrée dans les Grandes Ecole Militaires Etrangères(CUGEM) Session 2021

https://coesenegal.com/concours-unique-dentree-dans-les-grandes-ecole-militaires-etrangerescugem-session-2021/

Concours Général Sénégalais Session 2021- Conditions d’inscription, Dossiers à Fournir, Dépôt et Démarches

https://coesenegal.com/concours-general-senegalais-session-2021-conditions-dinscription-dossiers-a-fournir-depot-et-demarches/

Concours pour le Recrutement d’Elèves Ingénieurs Statisticiens Economistes (ISE)

https://coesenegal.com/concours-pour-le-recrutement-deleves-ingenieurs-statisticiens-economistes-ise/

Les conditions d’admission au Concours Militaire de Santé

https://coesenegal.com/les-conditions-dadmission-au-concours-militaire-de-sante-2/

Voici la liste de tous les Concours, Examens disponibles au Sénégal

https://coesenegal.com/voici-la-liste-de-tous-les-concours-examens-disponibles-au-senegal/

École nationale des officiers d’active

https://coesenegal.com/ecole-nationale-des-officiers-dactive/

Concours D’entrée De L’Armée De L’air Du Sénégal

https://coesenegal.com/concours-dentree-de-larmee-de-lair-du-senegal/

Concours Grandes Ecole Militaires Etrangères

https://coesenegal.com/concours-grandes-ecole-militaires-etrangeres/

Les offres bourses d’études disponible du 30 Janvier 2021

https://coesenegal.com/les-offres-bourses-detudes-disponible-du-30-janvier-2021/

Bourses d’études Usask pour Étudiants de Master et Doctorat pour le Canada

https://coesenegal.com/bourses-detudes-usask-pour-etudiants-de-master-et-doctorat-pour-le-canada/

Bourses de Technologie et Design de Singapour

https://coesenegal.com/bourses-de-technologie-et-design-de-singapour/

Bourse d’études de la Banque Islamique de Développement, 2021-2022 pour tous

https://coesenegal.com/bourse-detudes-de-la-banque-islamique-de-developpement-2021-2022-pour-tous/

Les offres bourses d’études disponible du 01 Février 2021

https://coesenegal.com/les-offres-bourses-detudes-disponible-du-01-fevrier-2021/

Bourse d’étude pour Étudier un Master en Europe

https://coesenegal.com/bourse-detude-pour-etudier-un-master-en-europe/

Étudier en Europe: Bourses d’études de Erasmus Mundus SERP-Chem

https://coesenegal.com/etudier-en-europe-bourses-detudes-de-erasmus-mundus-serp-chem/

Etudier en France à l’Université de Lille

https://coesenegal.com/etudier-en-france-a-luniversite-de-lille/

Les offres bourses d’études disponible du 02 Février 2021

https://coesenegal.com/les-offres-bourses-detudes-disponible-du-02-fevrier-2021/

Stage et étude en Allemagne à l’université de Bingen

https://coesenegal.com/stage-et-etude-en-allemagne-a-luniversite-de-bingen-2/

Bourses d’études du Gouvernement Danois pour Etudiants Internationaux

https://coesenegal.com/bourses-detudes-du-gouvernement-danois-pour-etudiants-internationaux/

Bourses d’études de la Fondation Turque Diyanet

https://coesenegal.com/bourses-detudes-de-la-fondation-turque-diyanet/

PREPARATION BAC 2021 : Plus de 900 Épreuves, Sujets Corrigés, disponible en PDF

https://coesenegal.com/preparation-bac-2021-plus-de-900-epreuves-sujets-corriges-disponible-en-pdf/

Concours au Sénégal

https://coesenegal.com/concours-au-senegal/

École nationale des officiers d’active

https://coesenegal.com/ecole-nationale-des-officiers-dactive/

 

FRANCE – Si un élève de maternelle est positif

FRANCE – Si un élève de maternelle est positif

FRANCE – Si un élève de maternelle est positif, sa classe sera fermée

Le ministère de l’Education nationale a publié un nouveau protocole sanitaire, ce lundi, à destination des écoles 

Depuis ce lundi, si un élève de maternelle est testé positif au Covid-19, sa classe fermera immédiatement, ses camarades étant considérés comme cas contacts, a annoncé le ministère de l’Education nationale, dans le dernier protocole sanitaire publié ce lundi.

« L’apparition d’un cas confirmé parmi les élèves implique que les autres élèves de la classe soient identifiés comme contacts à risque », souligne le ministère dans sa « foire aux questions » mise à jour lundi. Cette mesure a été prise en raison de l’apparition de variants du Covid-19, plus contagieux.

Les professeurs ne seront pas forcément cas contacts

Concrètement il sera demandé à tous les élèves de la classe de « rester chez eux pendant sept jours », ce qui revient à une fermeture de la classe sur la période, a-t-on indiqué au ministère de l’Education. En revanche, l’apparition d’un cas confirmé parmi les enseignants, dès lors qu’il porte un masque grand public de catégorie 1, tels que ceux fournis par le ministère de l’Education nationale, n’implique pas que les élèves de la classe soient considérés comme contacts à risque, est-il précisé.

De même, l’apparition d’un cas confirmé parmi les élèves n’implique pas que les personnels soient identifiés comme contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque grand public de catégorie 1 ou un masque chirurgical. « Si cette mesure permet enfin de considérer les cas de contamination dans les écoles maternelles, la mise en œuvre nécessitera sur le terrain un suivi conjoint des autorités sanitaires et académiques pour qu’elle soit effective », a réagi le Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire.

Deux mètres de distanciation entre les élèves

Les tests sont en effet moins fréquents et plus complexes à réaliser sur des jeunes enfants. Dans le primaire et le secondaire, le port du masque étant obligatoire, l’apparition d’un cas confirmé parmi les enseignants ou les élèves n’entraîne pas automatiquement de contacts à risque dans la classe.

Sauf s’il est établi qu’il s’agit de l’un des variants, dans ce cas la classe concernée sera désormais fermée après un seul cas. Jusqu’à présent il fallait trois personnes contaminées pour décider une fermeture de classe. Autre changement : conformément à ce qui avait été annoncé, le protocole à la cantine est renforcé. Une distanciation de 2 mètres entre groupes d’élèves est désormais requise, contre un mètre auparavant.

États-Unis : San Francisco

États-Unis : San Francisco

États-Unis : San Francisco débaptise 44 écoles et balaie son passé raciste ou esclavagiste

Un comité décide de changer le nom d’un tiers des écoles de la ville californienne. Les noms de Thomas Jefferson, George Washington, et même Abraham Lincoln et Thomas Edison sont interdits de fronton.

Par Isabelle Labeyrie

FRANCEINFO

Une école sur trois va changer de nom

Un groupe de travail constitué d’éducateurs, d’élèves et de parents a phosphoré pendant 7 heures, à la fin du mois de janvier, avant de rendre son verdict : un établissement sur trois, soit un total de 44, doivent changer de nom. Ils portent tous le nom d’un père fondateur de la République jugé trop tolérant vis-à-vis de l’esclavage, d’un conquistador, d’un missionnaire espagnol, d’un raciste ou oppresseur en tout genre ayant, plus ou moins récemment, bafoué les droits des Amérindiens, des Noirs, des immigrés, des homosexuels, des femmes, des enfants voire des animaux.

A San Francisco, il n’y aura donc plus d’école Thomas Jefferson ou de collège George Washington. Pas de lycée Abraham Lincoln qui a certes aboli l’esclavage, mais a aussi, en 1862, ordonné la pendaison simultanée de 38 guerriers sioux lors de ce qui reste la plus grande exécution publique de l’histoire des États-Unis. D’autres noms sont mis à l’index, tels que celui de l’écrivain Robert Louis Stevenson, auteur de L’Île au trésor, de L’Étrange cas du Docteur Jekyll et de M. Hyde ou encore de Voyage avec un âne dans les Cévennes, car certains de ses écrits sont aujourd’hui jugés racistes. Même celui de Thomas Edison, l’inventeur de l’ampoule électrique, car il est accusé d’avoir électrocuté plusieurs animaux, dont un éléphant de cirque très populaire, pour ses expériences scientifiques.

80% des parents approuvent les propositions de ce groupe de travail malgré leur coût, au moins 10 000 dollars par école puisqu’il faut repeindre les façades, changer le flockage des tenues de sport, des uniformes et toute la paperasse. Les familles et le personnel ont jusqu’à la mi-avril pour proposer un nouveau nom.

Néanmoins, cette initative ne fait pas l’unanimité. La maire de San Francisco, London Breed, n’a fait preuve que d’un ethousiasme modéré car son urgence, dit-elle, est plutôt la pandémie : cela fait presqu’un an que les cours se font uniquement à distance, qu’il faut s’occuper des élèves qui risquent de décrocher, et se pencher sur le protocole de réouverture des écoles. Et puis le district ne roule pas sur l’or : son déficit s’élève à près de 75 millions de dollars. Les critiques portent aussi sur la méthodologie du groupe de travail. Ce groupe n’a tenu compte ni du contexte historique ni du parcours des personnalités et s’est parfois focalisé sur des détails. Dommage, regrettent certains, qu’ils aient cherché sur Wikipedia plutôt que de faire appel à des historiens.

FRANCE – fermeture de classes

FRANCE – fermeture de classes

FRANCE – fermeture de classes, distance… Ce que prévoit le nouveau protocole sanitaire dans les établissements scolaires

Le ministère de l’Education nationale a mis à jour son protocole sanitaire lundi. Il prévoit notamment la fermeture de classes dans le primaire et le secondaire si un cas de contamination à un variant du Sars-CoV-2 est avéré.
De nouvelles règles face à “l’évolution de la circulation du virus” et “le contexte d’émergence de variants” du Sars-CoV-2. Le ministère de l’Education a mis à jour son protocole sanitaire contre le Covid-19 dans les établissements scolaires, lundi 1er février. Le document inclut de nouvelles règles et des mesures renforcées afin de mieux lutter contre la propagation du virus.

“A compter du 1er février 2021, la distanciation de 2 mètres entre groupes à la cantine et le port de masques ‘grand public’ de catégorie 1 sont désormais requis, et l’aération des locaux est renforcée”, résume le ministère. Franceinfo fait le point sur les grandes lignes de ce protocole actualisé.

En maternelle, la classe fermera pendant une semaine si un cas est avéré

Dans les écoles maternelles, “l’apparition d’un cas confirmé parmi les élèves implique que les autres élèves de la classe soient identifiés comme contacts à risque”, indique le ministère dans sa “foire aux questions”, actualisée lundi. Il sera alors demandé à tous ces élèves de “rester chez eux pendant sept jours”, ce qui entraîne de facto une fermeture de la classe concernée pendant une semaine, ajoute le ministère de l’Education nationale.

La confirmation d’un cas parmi les élèves n’implique toutefois pas que les personnels soient identifiés comme contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque grand public de catégorie 1 ou un masque chirurgical”, précise la “foire aux questions” du ministère. Le personnel de la classe en question sera considéré comme contact à risque si trois élèves “de fratries différentes” sont testés positifs au Covid-19.

En primaire et dans le secondaire, la classe fermera si un cas d’infection à un variant est détecté

Jusqu’à présent, une fermeture de classe en primaire, au collège et au lycée était décrétée à partir de trois cas d’infection au coronavirus dans cette même classe. Tous les élèves et le personnel étaient alors considérés comme “contacts à risque”.

Un seul cas confirmé “parmi les enseignants ou les élèves n’implique pas automatiquement de contacts à risque dans la classe”, “le port du masque ‘grand public’ de catégorie 1 étant obligatoire tant pour les personnels que pour les élèves dans tous les espaces, et en particulier dans les salles de classe”, rappelle le ministère.

Cette règle ne change pas, sauf en cas de variant du coronavirus. Désormais, “sur signalement de l’ARS [agence régionale de santé], en cas d’identification d’un des variants chez un personnel ou un élève, la classe concernée sera fermée”, précise le ministère dans sa “foire aux questions”.

Le port d’un masque chirurgical ou “grand public” de catégorie 1 est désormais requis

Il s’agit d’une autre conséquence de l’émergence de plusieurs variants du virus. Compte tenu de l’apparition de variants du Sars-CoV-2 potentiellement plus transmissibles, seuls les masques chirurgicaux ou les masques ‘grand public’ de catégorie 1 peuvent être portés”, indique le nouveau protocole sanitaire. Ces masques “grand public” sont destinés à des personnes en “contact régulier avec le public”, car “ils filtrent au moins 90% des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns”, précise le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance.

Ces masques, à raison de deux par jour de présence dans les établissements scolaires, seront mis à la disposition des personnels “en contact direct avec les élèves”. Il est toutefois de la responsabilité des parents de fournir ces masques à leurs enfants. “Afin que les familles puissent acquérir de nouveaux masques respectant ces exigences, un délai est accordé jusqu’au 8 février 2021”, précise le nouveau protocole. Le ministère fournira aux établissements un stock de masques pour les élèves, en cas d’oubli ou d’impossibilité d’en avoir.

Deux mètres de distance sont obligatoires à la cantine

Le protocole sanitaire est également renforcé pour la restauration scolaire, où deux mètres de distance sont désormais requis, contre un mètre auparavant. Dans le premier degré, “les élèves d’une même classe déjeunent ensemble en maintenant une distanciation d’au moins deux mètres avec ceux des autres classes”, détaille le ministère.

“S’agissant des élèves des collèges et des lycées, lorsque le respect de la distance de deux mètres entre élèves est matériellement impossible, il convient de faire déjeuner les élèves d’un même groupe (classe, groupes de classe ou niveau) ensemble et, dans la mesure du possible, toujours à la même table, poursuit le document. Une distance d’au moins deux mètres est respectée entre les groupes.”

Cette distanciation de deux mètres à la cantine “devra être respectée dès que possible”, “au plus tard le 8 février 2021”. 

L’aération des pièces est renforcée

Autre nouveauté : “Une aération de quelques minutes doit désormais également avoir lieu toutes les heures” dans les salles de classe et “autres locaux occupés pendant la journée” dans les établissements. “En cas de ventilation mécanique, il convient de s’assurer du bon fonctionnement de celle-ci et de son entretien”, ajoute le ministère dans sa “foire aux questions”.

Ces pièces doivent aussi être aérées au moins 15 minutes le matin avant l’arrivée des élèves, pendant les intercours, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner (en l’absence de personnes) et pendant le nettoyage des locaux”.

Colère des étudiants en Turquie

Colère des étudiants en Turquie

Colère des étudiants en Turquie: Erdogan accuse la «jeunesse LGBT» de «vandalisme»

Il y a tout juste un mois, le président turc Recep Tayyip Erdogan nommait un proche de son parti au poste de recteur de l’une des plus prestigieuses universités du pays, l’université du Bosphore à Istanbul. Depuis ce jour, la colère d’une large partie des étudiants et des enseignants ne s’est pas apaisée, au contraire. Ce mouvement de protestation est désormais la cible d’attaques homophobes au sommet de l’État.

La semaine dernière, comme ils le font chaque jour depuis début janvier, des étudiants de l’université du Bosphore se sont rassemblés sur le campus sous les fenêtres de leur nouveau recteur, Melih Bulu. De nouveau, ils ont protesté contre sa nomination qu’ils jugent politique et contraire aux traditions de leur établissement.

Les tensions sont montées d’un cran le 29 janvier, lorsque certains manifestants ont accroché un tableau représentant la grande mosquée de la Mecque, premier lieu saint de l’islam, orné de drapeaux arc-en-ciel, un symbole associé à la communauté LGBT.

Quatre étudiants ont été arrêtés et accusés « d’incitation à la haine ». Deux d’entre eux ont été assignés à résidence et deux autres incarcérés. Les autorités turques ont aussitôt saisi l’occasion pour fustiger l’homosexualité en invoquant la religion. Le ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu s’est félicité sur Twitter que « quatre détraqués LGBT » aient été arrêtés. Et dans un discours ce lundi 1er février, le président Erdogan a accusé la « jeunesse LGBT » dans son ensemble de « vandalisme ».

Homosexualité légale, homophobie répandue

Ces propos n’ont fait qu’attiser la colère des étudiants protestataires, dans un pays où l’homosexualité n’est pas illégale mais où l’homophobie reste répandue. Sur les réseaux sociaux en Turquie et à travers le monde, des milliers de personnes ont affiché leur solidarité avec les étudiants de l’université du Bosphore et la communauté LGBT, régulièrement victime de discriminations et de discours de haine.

Ce lundi, des dizaines d’étudiants ont manifesté devant le campus. La police, en surnombre, est intervenue, et plusieurs personnes ont été placées en garde à vue. Les étudiants ont promis de ne pas renoncer tant que leurs camarades n’auront pas été libérés et tant qu’une élection pour désigner un nouveau recteur n’aura pas été organisée.

Criminaliser la protestation étudiante

Après un mois de protestation, les autorités semblent décidées à criminaliser le mouvement dans l’espoir de le faire cesser. C’était déjà le cas le mois dernier quand Recep Tayyip Erdogan avait comparé les étudiants derrière la fronde à des « terroristes ». C’est toujours le cas aujourd’hui, avec cette tentative de lier la protestation contre le nouveau recteur à la communauté LGBT, et la communauté LGBT au « vandalisme ».

Le président veut en finir au plus vite avec ce mouvement de contestation sur le campus d’une prestigieuse université publique, qui commence à faire beaucoup de bruit en Turquie et à l’étranger. Il est d’autant moins enclin à reculer que ce que ces étudiants dénoncent – la nomination des recteurs par le président de la République, alors qu’ils étaient autrefois élus par les enseignants – est devenu un symbole du changement de régime instauré en 2018. Un régime hyperprésidentiel dans lequel le chef de l’État décide d’absolument tout.